Alors que le reboot aussi illogique qu'inutile The Amazing Spider-Man vient de sortir dans les salles, je profite de ce nouveau segment Scènes Cultes pour vous montrer l'un des scènes phares de Spider-Man 2 - meilleur opus de la trilogie originale de Sam Raimi qu'il ne faut pas oublier.

La séquence en question : un bref retour de Raimi dans l'horreur de sa jeunesse cinématographique, où les tentacules d'Otto Octavius devenues autonomes se mettent à massacrer les chirurgiens qui tentent de les découper... Dans une cassure de ton étonnante, le cinéaste se déchaîne tout en préservant une certaine pureté visuelle pour ne pas choquer le public familial visé - l'équilibre est parfait. La structure des plans, le découpage ahurissant du montage, la vue subjective finale des tentacules qui rappellent la subjectivité démoniaque d'Evil Dead : ces bras métalliques deviennent un véritable élément surnaturel, la meilleure tentative d'exposition qui pouvait se faire.