Je vous propose aujourd'hui certainement la scène la plus marquante du film Road to Perdition, et à mes yeux de toute la filmographie de Sam Mendes : l'accomplissement de la vengeance de Tom Sullivan (Tom Hanks), supprimant définitivement son ancien boss et "père dans l'âme" John Ronney (Paul Newman) qui a laissé impuni le meurtre ultra-violent de sa femme et son fils... Dans cette terrible séquence de fusillade presque mystique, privilégiant la musique et l'image aux sons, on assiste à l'effondrement de la filiation de deux personnages pourtant profondemment liés. D'une intensité rare, Mendes brouille les perceptions du spectateurs, amplifiant les notes de piano élégantes de Newman, accentuant la fluidité des plans, et jouant sur la mort par le hors-champ. De l'ombre sort un Sullivan avide de vengeance mais surtout brisé par ses actions, tel un fantôme venu accomplir sa basse besogne.

ENJOY !