Kingdom_DC

KOH_DC

 

- PARTIE I -


L'ENTERREMENT SOUS LA CROIX - version intégrale (+0'55):

L'ouverture du film où le prêtre et son servant enterrent la femme de Balian qui s'est suicidée est rallongée... Dans la version cinéma, nous voyions la scène se dérouler, avec peu de dialogues. Ici, le servant (que nous verrons plus tard dans le combat de Jerusalem) débute une conversation avec le prêtre : "On lui refuse sa croix pour son suicide, et puis on l'enterre au centre d'un carrefour... Est-ce bien logique ?" dit-il. Le prêtre essaye de couper court à la conversation en lui disant qu'il a plus le goût du vol que de la justice. "Creuse au lieu de parler !" finit-il par lui dire.

vlcsnap_2011_11_27_14h51m04s73 vlcsnap_2011_11_27_14h52m03s25

vlcsnap_2011_11_27_14h52m08s64 vlcsnap_2011_11_27_14h52m47s144

Après que le prêtre ait volé le crucifix au cadavre et que Godefroy et ses croisés soient passés près de la tombe (comme dans la version ciné)... Un des chevaliers s'approche du prêtre et lui lance une pièce, "Pour l'enterrement, dites une messe pour son salut" lui dit-il. Ce qu'évidemment le prêtre ne fera pas, visiblement.

vlcsnap_2011_11_27_15h00m59s3 vlcsnap_2011_11_27_15h01m05s68

vlcsnap_2011_11_27_15h01m10s114

Enfin, lorsque le prêtre ordonne à son servant de couper à la tête au cadavre avant de l'enterrer (se suicider est un péché), le servant rajoute "Mais c'était l'épouse de votre frère !", mais le prêtre s'en contrefiche visiblement... Premier des rajouts démontrant que l'enterrée était bel et bien la femme de Balian, et le prêtre son frère, ce qui se faisait extrêmement discret et inexploité dans la version cinéma.

vlcsnap_2011_11_27_15h01m22s232

LA LIBERATION DE BALIAN - scène(s) inédite(s) (+2'00):

À noter que le fait que Balian ait été en prison est totalement absent de la version cinéma...

Suite à l'arrivée de Godefroy et ses hommes dans le village (d'ailleurs placé un peu plus tôt dans le montage de ce Director's Cut)... Une scène inédite montre le prêtre discuter avec l'évêque de la cité. Il tente de convaincre le prêtre de libérer son frère Balian de prison, pour lui il n'est pas responsable du suicide de sa femme, mais pour le prêtre son frère est possédé par le démon. Puis l'évêque demande si l'enterrement s'est bien déroulé, ce que confirme le prêtre. L'évêque avoue alors son dégoût des pratiques envers les suicidés, "On commet au nom du Christ bien des choses qu'il n'eût approuvé" dit-il... L'évêque en revient ensuite à Balian et insiste pour qu'on le libère, "il n'est pas fou, il est en deuil... et j'ai besoin de lui pour finir mon église" dit-il. L'évêque donne alors une poignée de pièces au prêtre pour qu'il le remette à son frère... mais le prêtre, qui visiblement n'en a cure de son frère, garde les pièces pour lui.

vlcsnap_2011_11_27_15h32m03s204 vlcsnap_2011_11_27_15h32m43s97

vlcsnap_2011_11_27_15h32m55s212 vlcsnap_2011_11_27_15h33m24s254

vlcsnap_2011_11_27_15h33m37s121 vlcsnap_2011_11_27_15h34m08s168

S'ensuit une séquence très lyrique où Balian (première apparition dans cette Director's Cut) observe depuis sa maison sa femme en train de cultiver dans le jardin. Elle se lève et l'on constate qu'elle est enceinte. Elle se retourne et sourie à son mari. Balian lui retourne son sourire... Mais ce n'était qu'un rêve, et l'on retourne sur le visage de Balian dans sa cellule, via un fondu d'image. Son frère le prêtre vient le chercher, lui disant que l'évêque a besoin de lui, ne lui témoignant aucun sentiments. Le geolier libère Balian, lui disant : "Redescend sur Terre, les tourments t'y attendent".

vlcsnap_2011_11_27_15h52m26s147 vlcsnap_2011_11_27_15h52m45s88

vlcsnap_2011_11_27_15h52m52s152 vlcsnap_2011_11_27_15h53m19s168

vlcsnap_2011_11_27_15h53m24s224 vlcsnap_2011_11_27_15h53m36s89

vlcsnap_2011_11_27_15h53m44s166 vlcsnap_2011_11_27_15h54m48s29

LE REPAS DES FRÈRES - scène inédite (+1'55):

Peu de temps, nous avons une longue scène inédite qui clarifie mieux les choses que dans la version ciné - elle est située dans le château, Godefroy mangeant aux côtés de son frère, le seigneur de cette cité... Ils parlent des Sarazzins dont le roi semble avoir une certaine haine, notamment du roi Saladin, ainsi que du rôle du clergé chez les chevaliers. Le discours immoral du roi fait partir l'un des hommes de Godefroy, le chevalier hospitalier... Puis la conversation tourne à propos de Balian, le roi annonce à son frère Godefroy que sa femme s'est tuée. Ce dernier quitte alors la table, apparemment touché. Le roi s'approche alors de son fils aussi à table, et lui dit que Godefroy est baron de Jerusalem et qu'il n'a pas d'héritier... et ils sont donc tous deux porteur de l'héritage. "Je remercie le Dieu qui m'a donné un oncle" dit alors le fils, le sourire aux lèvres (on devine alors mieux les intentions de ce dernier lors de la scène d'attaque à venir dans la forêt)... En apparté, Godefroy regarde par une fenêtre le village d'un air nostalgique.

vlcsnap_2011_11_27_16h27m36s2 vlcsnap_2011_11_27_16h28m42s153

vlcsnap_2011_11_27_16h28m27s8 vlcsnap_2011_11_27_16h28m57s44

vlcsnap_2011_11_27_16h30m59s231 vlcsnap_2011_11_27_16h29m15s231

vlcsnap_2011_11_27_16h31m45s188 vlcsnap_2011_11_27_16h32m01s95

vlcsnap_2011_11_27_16h32m07s152 vlcsnap_2011_11_27_16h32m17s241

vlcsnap_2011_11_27_16h32m41s222 vlcsnap_2011_11_27_16h32m25s78

"TU TENS TOUJOURS L'AUTRE JOUE !" - scène inédite (+1'10):

Juste après, nous avons une autre scène inédite où l'on voit Balian se reccueillir près de la grande croix où a été enterrée sa femme. Il est vite rejoins par son frère le prêtre, et il vient se moquer de lui, mais Balian reste de marbre. Le prêtre le provoque, se pleignant de son attitude constamment pacifique, et le frappe même. Il finit par partir, fatigué et surtout effrayé par l'attitude de son frère... Balian plonge ses mains dans la neige et la terre, comme pour essayer de rentrer en contact avec sa défunte femme.

vlcsnap_2011_11_27_16h59m21s92 vlcsnap_2011_11_27_16h59m36s3

vlcsnap_2011_11_27_17h00m08s72 vlcsnap_2011_11_27_17h00m52s248

vlcsnap_2011_11_27_17h00m57s42 vlcsnap_2011_11_27_17h01m11s184

vlcsnap_2011_11_27_17h01m21s23 vlcsnap_2011_11_27_17h01m29s108

RETOUR AU TRAVAIL - version intégrale (+0'15):

Juste après, Balian décide de se remettre à son travail de forgeron... Cette scène est en fait la première apparition de Balian dans la version ciné. Ici la scène est agrémentée de deux morceaux : Balian est dans sa maison et tombe sur une petite veste blanche faite par sa femme pour son futur bébé. Il la pose dans un panier et sort à l'extérieur.

vlcsnap_2011_11_27_17h26m52s242 vlcsnap_2011_11_27_17h27m02s81

Lorsqu'il arrive à son atelier, rejoignant son jeune second, un ajout le montre jeter le panier avec le vêtement dans le feu... Balian a finit son deuil.

vlcsnap_2011_11_27_17h31m05s208 vlcsnap_2011_11_27_17h31m13s24

BALIAN ET LES CROISÉS - version intégrale (+1'00):

Peu de temps après, Godefroy et ses croisés viennent rendre visite à Balian dans son atelier... Le premier passage ou le chevalier hospitalier s'approche de Balian pour lui demander son aide est légèrement rallongé, il rajoute ses condoléances pour la perte de sa femme et de son enfant.

vlcsnap_2011_11_27_17h53m11s155 vlcsnap_2011_11_27_17h53m04s80

Peu après, un autre rajout montre un dialogue entre Balian et un des croisés. Le prêtre tente de s'imposer dans la discussion, en vain... On y apprend que Balian était ingénieur de guerre autrefois, combattant "pour un seigneur contre un autre, pour une dispute dont je ne me rappelle plus" dit-il. "C'est mieux maintenant, c'est pour un dieu contre un autre !" lui répond le croisé...

vlcsnap_2011_11_27_18h19m54s47 vlcsnap_2011_11_27_18h20m08s201

vlcsnap_2011_11_27_18h20m26s113 vlcsnap_2011_11_27_18h20m31s171

vlcsnap_2011_11_27_18h20m44s42 vlcsnap_2011_11_27_18h20m50s104

LES SOUVENIRS DE GODEFROY - scène inédite (+0'35):

Juste après, en apparté, une courte scène inédite montre Godefroy regarder le paysage d'un air nostalgique. Flash-back : il se voit jeune, flirtant tendrement avec la mère de Balian... Petite sensation de répétition avec le flash-back de Balian plus tôt, même musique, quasimment le même décor, mais cette scène ne fait qu'accentuer cinématographiquement le lien étroit entre Balian et Godefroy.

S'ensuit le dialogue de Godefroy avec le chevalier hospitalier que l'on peut voir dans la version cinéma, mais ici est coupé le passage où l'homme parle de la mort de la femme de Balian - nous l'avons déjà appris dans cette Director's Cut.

vlcsnap_2011_11_27_19h31m59s24 vlcsnap_2011_11_27_19h32m25s50

vlcsnap_2011_11_27_19h32m43s231 vlcsnap_2011_11_27_19h32m57s110

vlcsnap_2011_11_27_19h33m08s207

BALIAN & GODEFROY - version alternative (+0'10):

Peu de temps après, le dialogue entre Godefroy et son fils Balian est légèrement différent... Ici Godefroy ne présente pas ses condoléances, mais dit "Dieu nous a fait Homme, et nous devont tout endurer"... Alors que dans la version cinéma Godefroy annonce clairement son amour pour la mère de Balian, ici il n'en est rien, la citation est remplacé par "Je l'ai connue, et ce fut malgré ses objections, j'étais le frère de son maître et elle n'avait pas le choix. Mais je te jure que je n'ai usé d'aucune violence".

vlcsnap_2011_11_27_20h00m31s13 vlcsnap_2011_11_27_20h00m37s65

Alors que Godefroy part du village juste après, le plan de Balian le regardant partir est remplacé par une scénette montrant son frère le prêtre se rapprochant de lui puis partir, visiblement argneux de ne pas le voir partir du village lui aussi.

vlcsnap_2011_11_27_20h04m43s226 vlcsnap_2011_11_27_20h04m47s10

BALIAN & LE PRÊTRE - version intégrale (+0'25):

La scène de dialogue entre Balian & le prêtre, avant qu'il ne le tue, est légèrement rallongée ici... Il faut tout d'abord noter que les mots du prêtre concernant Godefroy affirmant qu'il est son père ont est supprimés. Le prêtre rajoute que les villageois ne veulent pas de lui et qu'ils risquent de le chasser à la mort du seigneur ou de l'évêque - histoire de mettre plus de pression à son frère. Il rajoute aussi que c'est l'église qui se réappropriera ses biens, alors que Balian sait bien que ce sera lui, son frère.

vlcsnap_2011_11_27_21h28m56s58 vlcsnap_2011_11_27_21h29m07s175

COMBATS DANS LA FORÊT - version intégrale (+1'10):

Un peu plus tard dans le métrage, alors que Balian a rejoint Godefroy et ses hommes... La séquence dans la forêt enneigée est rallongée (et modifiée) en plusieurs endroits. Le premier rajout (assez drôle) montre le chevalier hospitalier se brosser les dents avec l'eau de la rivière. Ce qu'il n'a pas vu, c'est que l'un des croisés est en même temps en train d'uriner dans l'eau. Le chevalier Firuz le sermonne dans sa langue natale.

vlcsnap_2011_11_27_21h42m25s218 vlcsnap_2011_11_27_21h42m31s14

vlcsnap_2011_11_27_21h42m56s13 vlcsnap_2011_11_27_21h42m43s144

Pendant que Balien s'entraîne à l'épée avec son père, des inserts inédits montre un des chevaliers s'éloigner du groupe pour aller faire ses besoins près d'un arbre. Alors qu'il ramasse une fleure, une ombre s'approche de lui et lui tire une flèche dans la tête... Apparaissent alors le neveu de Godefroy auprès du groupe comme dans la version ciné.

À noter les intentions de ces soldats étaient extrêmement floues dans la version cinéma, nous savons désormais (grâce à la scène inédite du repas précédemment vue) que le neveu de Godefroy cherche n'importe quel prétexe pour le tuer et ainsi avoir son héritage.

vlcsnap_2011_11_27_22h03m19s218 vlcsnap_2011_11_27_22h04m55s145

vlcsnap_2011_11_27_22h05m28s211 vlcsnap_2011_11_27_22h06m09s120

vlcsnap_2011_11_27_22h05m41s61

La séquence de combat ne contient quant à elle pas de plans inédits. Mais chaque plan où un coup d'épée est portée est agrémentée d'une gerbe de sang qui étaient apparemment effacées dans la version cinéma. Voici ci-dessous quelques exemples :

vlcsnap_2011_11_27_22h32m08s95 vlcsnap_2011_11_27_22h32m24s252

vlcsnap_2011_11_27_22h35m16s175 vlcsnap_2011_11_27_22h35m49s5

Le dernier rajout montre le dernier survivant se mettre à genou devant Godefroy, lui demandant qu'on le libère contre rançon. Godefroy lui tourne le dos et s'en va comme signe de refus. L'un de ses hommes se met alors derrière le survivantet l'achève d'un coup de pic dans la tête.

vlcsnap_2011_11_27_22h43m32s23 vlcsnap_2011_11_27_22h44m56s98

vlcsnap_2011_11_27_22h46m38s90 vlcsnap_2011_11_27_22h46m06s18

AU CAMPEMENT DES PELERINS - version intégrale (+0'30):

Peu de temps après, lorsque le groupe atteint le campement des pélerins sur la route vers Jerusalem... Un rajout montre le chevalier hospitalier discuter avec un vieil homme, il lui demande par où il passe pour aller à Jerusalem. Le vieil homme lui répond qu'il ne sait pas, "seul Dieu le sait" lui dit-il comme si c'était logique...

vlcsnap_2011_11_27_23h01m39s147 vlcsnap_2011_11_27_23h01m46s201

Un autre rajout montre le groupe préparer un campement. Le chevalier hospitalier se rapproche de Godefroy avec une soupe, lui demandant quand se terminera toute cette folie concernant les croisades. "Moi je n'en verrai pas la fin" lui répond Godefroy... Reprend alors le montage cinéma quand Guy de Lusignan s'approche d'eux.

vlcsnap_2011_11_27_23h06m59s21 vlcsnap_2011_11_27_23h07m41s114

vlcsnap_2011_11_27_23h08m28s137

SUR LES PORTS DE MESSINE - version intégrale (+0'10):

Un peu plus tard, peu de temps avant la mort de Godefroy... La discussion entre Balian et le sergent de Godefroy sur les ports de Messine, embarquement de la Terre Sainte, commence plu tôt dans l'action. En effet, le sergent rajoute que les italiens y transportent des soieries, des épices... ainsi que les pélerins qui peuvent payer pour la Terre Sainte.

vlcsnap_2011_11_27_23h19m20s255

BALIAN RENCONTRE NASIR - version intégrale (+0'10):

Plus tard dans le métrage, alors que Balian arrive sur la Terre Sainte après le naufrage de son bateau... Le passage où Balian rencontre Nasir (et son servant) possède un plan différent : lorsque Balian affronte et tue le servant, le plan montrant du sang éclabousser le cheval sur lequel est assis Nasir se veut beaucoup plus généreux en hémoglobine.

vlcsnap_2011_11_27_23h27m58s62

Lorsque les deux personnages partent vers Jerusalem, deux longs plans inédits les montrent chevaucher, de près comme de loin.

vlcsnap_2011_11_27_23h43m46s52 vlcsnap_2011_11_27_23h44m07s25

RÉVEIL À JERUSALEM - version intégrale (+1'00):

Un peu plus tard, après que Balian ait effectué son pélerinnage à Jerusalem... Son réveil dans une chambre de la cité est rallongé. Ainsi après son réveil, un premier rajout montre un groupe de femmes qui tentent de le laver. Balian est intimidé et tente de s'en aller.

vlcsnap_2011_11_27_23h52m56s201 vlcsnap_2011_11_27_23h53m00s237

vlcsnap_2011_11_27_23h53m11s88 vlcsnap_2011_11_27_23h53m21s188

Juste après, un autre rajout montre Balian tomber sur une côte de maille de son père Godefroy, accompagnée de diverses de ses propriétés. On entend en voix-off la voix de Godefroy disant : "Tel qui en France n'avait pas de maison, en Terre Sainte il est le maître de la ville"... Reprend alors le montage cinéma quand arrive le chevalier hospitalier.

vlcsnap_2011_11_28_00h00m24s64 vlcsnap_2011_11_28_00h01m01s168

vlcsnap_2011_11_28_00h01m29s206

DANS LE BUREAU DE TIBERIUS - version intégrale (+0'25):

Peu de temps après, alors que Balian et le chevalier hospitalier pénètre le palais du gouverneur... La scène où Tiberius tente dans son bureau de remettre Renaud de Chatillon à sa place est légèrement rallongé : une fois Renaud parti, le Sarrazin venu porter sa plainte demande pourquoi il l'a laissé partir. Tiberius tente de racheter le marchand, lui proposant "l'or chrétien" comme il le dit lui-même. "L'or c'est l'or" répond le Sarrazin, et empoche l'argent.

vlcsnap_2011_11_28_00h17m27s60

JERUSALEM DE NUIT - scène inédite (+0'05):

Pas vraiment une scène mais plutôt un long plan inédit montrant Jerusalem en fin de journée. Ce plan se situe juste avant le dîner de Guy de Lusignan et Sybille.

vlcsnap_2011_11_28_00h24m41s42

JEU D'ÉCHECS - version intégrale (+2'10):

Un peu plus tard, la première rencontre entre Balian et le roi Baudoin IV est largement rallongée... Lorsqu'ils s'installent pour jouer aux échecs, via les métaphores du jeu le roi demande à Balian s'il a déjà été sûr de sa fin. Balian acquiesce, "je pensais mourir là où j'étais venu au monde" dit-il. Dès lors, le roi lui avoue qu'à cause de sa maladie il ne dépassera pas la trentaine d'années, "Nul d'entre nous ne connaît sa fin, ni la main qui nous y guidera" dit-il. La conversation reprend alors comme dans la version cinéma.

vlcsnap_2011_11_28_00h41m42s16 vlcsnap_2011_11_28_00h41m54s119

vlcsnap_2011_11_28_00h42m04s238 vlcsnap_2011_11_28_00h42m14s82

Un peu plus tard dans la conversation, un autre rajout les montre en train de parler des remparts de la cité, le roi demandant des conseils à Balian. Ce dernier donne des éléments pour les améliorer, ce qui plaît grandement à Baudouin. Ce dernier lui annonce alors qu'il peut résider dans la demeure d'Ibelin, car elle est dorénavant la sienne, et lui demande de protéger la route des pélerins. "Protège les faibles, et un jour quand je serais faible, peut-être viendras-tu me protéger" lui dit le roi... Leur relation est donc ici nettement plus rapprochée et chaleureuse.

vlcsnap_2011_11_28_00h52m01s53 vlcsnap_2011_11_28_00h52m14s195

vlcsnap_2011_11_28_00h52m48s23 vlcsnap_2011_11_28_00h53m23s115

Après une ellipse, une autre courte scène inédite montre Balian quitter la pièce auprès d'un servant. Il marche alors sur un petit cheval de fer posé au sol. Il le ramasse pour le rafistoler puis le repose là où il était. Alors qu'il s'en va, un enfant sort d'une pièce pour ramasser le jouet. Balian l'aperçoit, et les deux s'échangent un regard, puis l'enfant retourne là d'où il venait... Première apparition de ce personnage très important de cette Director's cut : l'enfant de Sybille, héritier du roi Babouin IV, totalement absent de la version cinéma.

vlcsnap_2011_11_28_01h04m58s148 vlcsnap_2011_11_28_01h05m07s239

vlcsnap_2011_11_28_01h05m13s44 vlcsnap_2011_11_28_01h05m19s104

vlcsnap_2011_11_28_01h05m32s234 vlcsnap_2011_11_28_01h05m36s22

vlcsnap_2011_11_28_01h05m41s76 vlcsnap_2011_11_28_01h05m53s147

ARRIVÉE À IBELIN - version intégrale (+0'40):

Peu de temps, la scène où Balian arrive dans son domaine d'Ibelin (que lui a octroyé le roi Baudouin IV, voir ci-dessus) est ici rallongé. Un rajout le montre rentrer et découvrir sa maison. Il regarde des fresques sur les murs, des squelettes sur fond rouge, et où est inscrit la citation "Quod sumus, hoc eritis" - c.a.d. "Vois ce que nous sommes, tu seras pareil". Un servant l'invite alors à découvrir le panorama sur un balcon, et là reprend le montage cinéma.

vlcsnap-2011-11-28-17h22m34s201 vlcsnap-2011-11-28-17h24m38s157

vlcsnap-2011-11-28-17h24m50s34 vlcsnap-2011-11-28-17h25m45s82

vlcsnap-2011-11-28-17h26m33s51 vlcsnap-2011-11-28-17h26m41s127

"IL N'Y A PAS D'ADULTÈRE À CE QUE JE TE LAVE" - scène inédite (+1'25):

Après que Balian ait ardemment travaillé dans l'élaboration des puits d'Ibelin... Une scène inédite montre Balian rentrer dans sa maison, et y découvre Sybille avec surprise. Elle se met à le nettoyer avec un tissu et de l'eau, mais Balian écarte son geste. "Il n'y a pas d'adultère à ce que je te lave" lui dit-elle, "les commandements ne sont pas pour nous mais pour les autres". Balian la laisse alors faire. Au bout d'un moment, il lui demande si elle a déjà mangé, et elle lui répond qu'elle l'attendait. Elle s'en va demander à des serviteurs de préparer de la nourriture, Balian continue alors à se laver seul... Voilà une scène inédite qui appuye encore un peu plus la romance naissante entre les deux protagonistes. S'ensuit la scène du repas que nous pouvions aussi voir dans la version cinéma.

vlcsnap-2011-11-28-17h44m45s211 vlcsnap-2011-11-28-17h45m39s241

vlcsnap-2011-11-28-17h45m49s90 vlcsnap-2011-11-28-17h46m02s209

vlcsnap-2011-11-28-17h46m08s9 vlcsnap-2011-11-28-17h46m18s115

vlcsnap-2011-11-28-17h47m00s27 vlcsnap-2011-11-28-17h46m51s193

"AVEZ-VOUS CHOISI GUY ?" - version intégrale (+0'05):

La courte séquence de dialogue qui s'ensuit est très légèrement rallongée ici... Alors qe devant le lever du soleil Sybille parle de son mariage imposé avec Guy de Lusignan, elle rajoute que son premier époux est mort avant la naissance de son fils - "C'est un beau garçon" dit alors Balian, l'ayant croisé dans une précédente scène rajoutée.

vlcsnap-2011-11-29-13h14m33s54 vlcsnap-2011-11-29-13h14m17s149

LES IRRIGATIONS D'IBELIN - scène inédite (+0'45):

Juste après, une courte scène inédite montre Balian se promener dans les champs irrigués d'Ibelin. Il tombe sur un petit bateau (fait par des enfants comme on a pu le voir précédemment dans le film) qu'il fait voguer sur l'eau. Le bateau avance alors que se déclenche un fondu enchaîné sur le plan large des champs, progressivement irrigué par l'eau... Intéressant parallèle entre l'avancée du petit bateau et le temps qui passe.

vlcsnap-2011-11-29-13h24m58s160 vlcsnap-2011-11-29-13h25m10s26

vlcsnap-2011-11-29-13h25m30s224 vlcsnap-2011-11-29-13h25m38s11

vlcsnap-2011-11-29-13h25m48s144 vlcsnap-2011-11-29-13h25m54s211

vlcsnap-2011-11-29-13h26m00s17

ROMANCE - version intégrale (+0'10):

Par la suite, on peut noter deux petits ajouts appuyant un peu plus la romance entre Balian et Sybille. Le premier est lorsque Sybille se fait peindre la main par une servante, un rajout la montre apercevoir Balian au loin.

vlcsnap-2011-11-29-13h37m03s246 vlcsnap-2011-11-29-13h37m07s33

Toute de suite après, alors que Balian regarde des plans à la bougie dans son bureau et qu'il est rejoint par Sybille... Celle-ci rajoute que c'est ici qu'elle veut vivre. "Cette maison est la tienne" lui répond Balian.

vlcsnap-2011-11-29-13h40m46s149 vlcsnap-2011-11-29-13h40m52s225

ADULTÈRE - version intégrale (+0'25):

Par la suite, la scène de sexe entre Balian et Sybille est largement rallongée... On peut noter bon nombre de plans supplémentaires rendant la séquence plus chaude et intense : Sybille enlevant ses vêtements, Sybille se posant sur Balian, des échanges de regards, Balian embrassant l'épaule nue de Sybille...

vlcsnap-2011-11-29-13h47m56s120 vlcsnap-2011-11-29-13h50m56s118

vlcsnap-2011-11-29-13h48m33s221 vlcsnap-2011-11-29-13h48m42s70

L'ATTAQUE DE LA CARAVANE - version intégrale (+0'05):

Peu de temps après, la séquence où Guy de Lusignan, Renaud de Chatillon et leurs Templiers attaquent contre la volonté du roi la caravane des Sarrazins, est agrémenté de quelques plans ultra-violents : Renaud découpant carrément en deux un de ses opposants à l'épée, ou encore Guy enfonçant une lance dans l'un d'eux.

vlcsnap-2011-11-29-15h48m59s48 vlcsnap-2011-11-29-15h49m08s126

RÉVEIL ROMANTIQUE - scène inédite (+1'30):

Juste après, une scène inédite montre Balian et Sybille se réveiller dans le même lit le lendemain matin... Avant que Balian ne se réveille, Sybille examine la citation latine sur les murs d'un air mystérieux. Quand son compagnon sort de son sommeil, elle se met à lui décrire chacune de ses bagues : l'une vient de France, une autre symbolise la mort, une autre est un cadeau de son frère... et une qu'elle a acheté après sa rencontre avec Balian. Puis ils "jouent" un peu, Sybille faisant manger un fruit à Balian, puis ils s'embrassent.

vlcsnap-2011-11-29-15h54m37s91 vlcsnap-2011-11-29-15h54m41s141

vlcsnap-2011-11-29-15h54m55s16 vlcsnap-2011-11-29-15h55m28s67

vlcsnap-2011-11-29-15h57m06s46 vlcsnap-2011-11-29-15h57m35s82

LA BATAILLE DE KERAK - version alternative :

Plus tard dans le métrage... La courte scène de bataille devant le château de Kerak a subit ici une toute petite modification : le plan où un des chevaliers donne un coup d'épée est agrémenté d'une gerbe de sang, visiblement effacée dans la version cinéma.

vlcsnap-2011-11-29-16h08m22s143

RENAUD BANNI DE KERAK - version intégrale (+0'20):

Plus tard après la bataille, à la fin de la séquence où le roi Baudouin IV fait bannir Renaud de Chatillon et l'emmène en prison... Lorsque tout le monde part, un rajout montre un échange de regards entre Balian et Sybille. Mais Guy de Lusignan s'aperçoit de cet échange et se doute de quelque chose.

vlcsnap-2011-11-29-16h21m09s141 vlcsnap-2011-11-29-16h21m14s192

vlcsnap-2011-11-29-16h21m21s254 vlcsnap-2011-11-29-16h21m25s48

vlcsnap-2011-11-29-16h21m31s110 vlcsnap-2011-11-29-16h21m39s183

Cut au noir sur le visage haineux de Guy, menant à une Entracte absente de la version cinéma... Petit cliffangher bien placé avant cette "interruption de programme".

vlcsnap-2011-11-29-16h20m06s18

 

 

- PARTIE II -


SOUS LA TENTE DE SALADIN - version intégrale (+0'25):

La séquence où l'Imam vient se plaindre auprès de Saladin sous sa tente, demandant pourquoi l'assaut a été avorté, est rallongée. Après que l'Imam soit parti, un rajout montre un morceau de dialogue entre Saladin et Nasir. "Si je refuse de faire la guerre, je n'aurais pas la paix" commence à dire Saladin. Nasir tente alors de lui faire comprendre que Jerusalem est fragile, que Baudouin est sur le point de mourir et que son héritier - le petit enfant de Sybille - est trop jeune et incompétent pour régner. "Les chrétiens livreront la bataille qu'il te faut, sois-en certain" conclut Nasir.

vlcsnap-2011-11-29-16h38m00s9 vlcsnap-2011-11-29-16h38m08s88

vlcsnap-2011-11-29-16h38m32s73

LA MORT PROCHAINE DU ROI - scènes(s) inédite(s) (+5'05):

Peu de temps après, la mort du roi Baudouin IV se faisant de plus en proche, nous avons une longue série de scènes inédites successives dévoilant l'affaiblissement mortel du roi, la progression tyrannique de Guy de Lusignan et l'avènement incertain du jeune fils de Sybille au trône de Jerusalem...

Un premier passage montre les médecins de Saladin entrer dans la chambre du roi, qui viennent lui offrir des soins. Puis arrive discrétement derrière Guy de Lusignan, restant à l'écart et s'entraînant avec son épée. Il n'accepte visiblement pas la venue de ces hommes.

vlcsnap-2011-11-29-17h44m43s86 vlcsnap-2011-11-29-17h44m59s7

vlcsnap-2011-11-29-17h46m01s90

Pendant ce temps là, Renaud de Chatillon crie dans sa cellule, qui de par son rang ne veut pas à être enfermé ici. Le gardien de prison est visiblement exténué par son comportement.

vlcsnap-2011-11-29-17h50m33s246 vlcsnap-2011-11-29-17h51m19s223

vlcsnap-2011-11-29-17h51m25s28

La scène inédite suivante se situe dans la chambre de Baudouin IV, le roi étant entre les soins des médecins de Saladin. À côté de lui est assis l'évêque de la cité, ce dernier lui parle des tourments juste avant la mort, mais le roi n'en a rien à faire et demande à ce qu'il commence les préparations pour le couronnement de son jeune neveu. L'évêque insiste pour qu'il confesse ses péchés. "Je me confesserai à Dieu quand je le verrai, pas à toi" répond Baudouin IV... L'évêque sort alors de la chambre. Il croise alors Guy de Lusignan qui lui pose l'épée sous la gorge. L'évêque l'ignore et s'en va, sous le regard dédaigneux de Guy. Visiblement, ils ne se supportent pas.

vlcsnap-2011-11-29-18h02m05s27 vlcsnap-2011-11-29-18h06m42s238

vlcsnap-2011-11-29-18h07m04s202 vlcsnap-2011-11-29-18h07m20s84

vlcsnap-2011-11-29-18h10m14s51 vlcsnap-2011-11-29-18h07m37s17

vlcsnap-2011-11-29-18h07m42s63 vlcsnap-2011-11-29-18h07m53s174

Par la suite, Guy s'en va et rentre dans une pièce où il tombe sur la servante de sa femme Sybille. "Je sais que parfois dans tes rêves, tu penses être ma femme... il est plus que temps que tu le sois" dit-il à la servante. D'abord effrayée, cette dernière finit par lever sa jupe en signe de consentement. Guy se dirige vers elle et ils font l'amour.

vlcsnap-2011-11-29-21h09m31s39 vlcsnap-2011-11-29-21h09m37s104

vlcsnap-2011-11-29-21h11m14s101 vlcsnap-2011-11-29-21h11m36s20

vlcsnap_2011_11_29_21h11m58s230

Pendant ce temps là, à Ibelin, Sybille réveille Balian pour lui dire qu'elle doit partir pour Jerusalem. Elle essaye de lui faire comprendre qu'ils ne doivent y être vus ensemble, et Balian lui propose de quitter cette cité. Sybille parle alors de son futur rôle de régente du royaume aux côtés de son fils, et donc qu'elle ne peut quitter Jerusalem... Balian parle alors du rôle de Guy dans tout ça, des mots auxquels Sybille ne peut donner de réponse.

vlcsnap_2011_11_29_21h18m16s174 vlcsnap_2011_11_29_21h18m56s59

vlcsnap_2011_11_29_21h19m01s114 vlcsnap_2011_11_29_21h19m14s244

La dernière scène de cette série montre Sybille arriver à Jerusalem. Elle entre dans ses appartements, découvrant son fils jouant au sol avec ses petits chevaux de fer. Mais elle n'avait pas vu que Guy était dans la même pièce, et elle se précipite sur lui pour lui dire qu'il n'est pas la bienvenue. "Ton amant a 100 chevaliers et l'affection du roi, tandis que moi j'ai le soutien des Templiers et la troupe la plus nombreuse du royaume... Je n'ai que faire de l'affection du roi" lui dit Guy. Il lui fait comprendre que son jeune fils, futur roi, aura besoin de ses hommes à lui, et donc que sa présence ici est obligatoire, qu'importe les sentiments. "Sans mes chevaliers, son règne sera sanglant, misérable et bref" conclut-il.

vlcsnap_2011_11_29_21h48m08s156 vlcsnap_2011_11_29_21h48m20s15

vlcsnap_2011_11_29_21h48m27s112 vlcsnap_2011_11_29_21h49m05s230

vlcsnap_2011_11_29_21h49m14s60 vlcsnap_2011_11_29_21h49m31s238

vlcsnap_2011_11_29_21h49m42s95 vlcsnap_2011_11_29_21h49m52s186

"QUI ES-TU POUR DIRE NON À UN ROI ?" - version intégrale (+0'20):

Un peu plus tard, après que Balian ait refusé la proposition du roi d'assassiner Guy de Lusignant et le remplacer... La scène de dialogue entre Balian et Sybille est légèrement rallongée. Pour ce refus d'un acte de violence pourtant nécessaire, Sybille rajoute que son grand-père a conquit Jerusalem par le sang, et qu'elle-même serait prête à faire la même chose. Balian ignore ses dires, et son baiser. "Je ne suis pas Guy, mon âme n'est pas à vendre" lui dit-il. Sybille préfère s'en aller, mais avant de partir, elle lui dit qu'un jour il regrettera d'avoir fait le peu de mal d'où serait sorti un grand bien.

vlcsnap_2011_11_29_22h19m52s19 vlcsnap_2011_11_29_22h19m47s210

vlcsnap_2011_11_29_22h20m15s250

GUY REND VISITE À RENAUD - version intégrale (+0'10):

La scène suivante, où Guy de Lusignan rend visite à Renaud de Chatillon dans sa cellule, est aussi rallongée... Guy propose à Renaud de la nourriture dans un torchon : au moment où il accepte le présent, un rajout le montre proposer un morceau à Guy pour qu'il lui prouve que la nourriture n'est pas empoisonné. Guy mange le morceau sans hésiter. Renaud se jette donc derechef sur le pain, comme dans la version cinéma.

vlcsnap_2011_11_29_22h31m31s90 vlcsnap_2011_11_29_22h32m04s166

LEÇON DE GÉOGRAPHIE - scène inédite (+1'20):

S'ensuit une scène inédite où l'on voit Sybille donner une leçon de géographie à son fils. Ils sont vite rejoints par le gouverneur Tiberius, qui annonce à Sybille que son frère le roi veut la voir. Elle refuse, avouant que voir son frère dans son état proche de la mort. "Cela ne veut pas dire que je ne l'aime pas" dit-elle. Mais Tiberius insiste, et Sybille finit pas s'exécuter... Alors que tous les deux sont partis, l'enfant se retrouvre seul et examine étrangement la bougie face à lui. Il finit par plonger sa main dans la flamme... mais ne ressent visiblement aucune douleur.

vlcsnap_2011_11_29_22h50m28s183 vlcsnap_2011_11_29_22h50m44s88

vlcsnap_2011_11_29_22h50m49s141 vlcsnap_2011_11_29_22h53m04s229

vlcsnap_2011_11_29_22h53m31s225 vlcsnap_2011_11_29_22h53m44s115

vlcsnap_2011_11_29_22h56m09s30 vlcsnap_2011_11_29_22h56m17s106

vlcsnap_2011_11_29_22h56m22s156

LA MORT DE BAUDOUIN IV - version intégrale (+0'20):

Lorsque Sybille sort de la chambre après avoir accompagné son frère Baudouin IV aux portes de la mort, elle croise Guy de Lusignan. Dans cette Director's Cut, elle lui dit "Si mon fils a tes chevaliers, ton épouse te revient..." (et non pas pour elle-même comme elle le dit dans la version cinéma). Un dernier plan inédit la montre partir, les larmes coulant sur les joues. Elle se soumet, contre sa volonté.

vlcsnap_2011_11_29_23h49m39s108 vlcsnap_2011_11_29_23h49m31s47

vlcsnap_2011_11_29_23h51m28s189

Lorsqu'elle retourne auprès du corps de son frère, et qu'elle ait regardé son visage putréfié, un rajout la montre redéposer le masque de fer sur le visage de son frère (ce qui quelque part attenue grandement l'image d'une curiosité mal placée).

vlcsnap_2011_11_29_23h56m25s59 vlcsnap_2011_11_29_23h56m32s157

L'AVÈNEMENT DE BAUDOUIN V - scène inédite (+0'25):

S'ensuit directement le couronnement de Baudouin V, accompagné de sa mère Sybille (et non pas celui de Guy de Lusignan comme dans la version ciné, ceci aura lieu un peu plus tard)... Cette scène inédite montre brièvement la fierté de Sybille sur le moment, enjouée par le "Longue vie au roi" du peuple.

vlcsnap_2011_11_30_00h08m24s101 vlcsnap_2011_11_30_00h08m28s155

vlcsnap_2011_11_30_00h08m36s232 vlcsnap_2011_11_30_00h08m56s177

vlcsnap_2011_11_30_00h09m14s99 vlcsnap_2011_11_30_00h09m09s47

vlcsnap_2011_11_30_00h09m19s148

LE BUISSON ARDENT - scène inédite (+1'40):

Tout de suite après, nous avons une longue scène inédite où Balian se repose dans le désert. Il est alors rejoint par le chevalier hospitalier, qui commence à lui dire "On peut contempler la lumière jusqu'à devenir lumière, je l'ai souvent fait". Balian lance un caillou près d'un buisson, mais le choc de la pierre sur la roche provoque une étincelle qui fait alors brûler le buisson. Balian rit devant cette situation... "Voilà votre religion, une étincelle, un buisson ardent" dit-il au chevalier, et se pose devant lui comme un Moïse avec ironie. "Pourtant je n'ai pas entendu Dieu me parler" dit-il. Le chevalier hospitalier tente de lui faire comprendre que ce n'est pas pour cela que Dieu n'existe pas. Puis la conversation tourne autour de Sybille, l'hospitalier lui dit qu'il se doit au peuple de Jerusalem et non à elle. "Je prierai pour que nous ayons la force face à ce qui nous attend" finit-il par dire à Balian, "nous devrons payer pour ce que nous avons fait il y a plus de cent ans". Soudain, un second buisson prend feu derrière Balian, surprenant ce dernier. Quand il se retourne, l'hospitalier a étrangement disparu... Un mirage ?

Une scène presque mystique, intéressant ajout sur l'interrogation du protagoniste concernant sa propre foi et ses convictions.

vlcsnap_2011_11_30_00h23m43s85 vlcsnap_2011_11_30_00h24m27s16

vlcsnap_2011_11_30_00h27m52s11 vlcsnap_2011_11_30_00h27m58s69

vlcsnap_2011_11_30_00h29m10s30 vlcsnap_2011_11_30_00h31m09s194

vlcsnap_2011_11_30_00h32m52s107 vlcsnap_2011_11_30_00h35m00s205

vlcsnap_2011_11_30_00h35m05s249 vlcsnap_2011_11_30_00h35m12s63

LA CHUTE DE BAUDOUIN V - scène(s) inédite(s) (+3'50):

S'ensuit une série de scènes inédites dévoilant progressivement la chute du jeune Baudouin V au pouvoir - et donc par la suite l'avènement de Guy de Lusignan comme dans la version ciné...

Une première scène inédite montre Sybille aux côtés de son fils souverain, lui faisant signer plusieurs documents importants : paix, liberté, commerce, etc. L'évêque à leurs côtés tente de convaincre Sybille de changer certaines choses, mais Sybille tient à garder la paix établie par son frère... Sybille fait alors fondre de la cire sur le document pour que le jeune roi puisse y déposer son sceau. Mais accidentellement, Sybille renverse de la cire chaude sur la main de son fils. Contre toute attente, ce dernier ne se rend compte de rien, ne ressentant aucune douleur. Sybille et l'évêque s'échangent un regard inquiétant.

vlcsnap_2011_11_30_17h46m18s110 vlcsnap_2011_11_30_17h47m06s88

vlcsnap_2011_11_30_17h47m01s30 vlcsnap_2011_11_30_17h48m14s252

vlcsnap_2011_11_30_17h48m21s60 vlcsnap_2011_11_30_17h48m35s210

vlcsnap_2011_11_30_17h48m41s1 vlcsnap_2011_11_30_17h48m53s127

vlcsnap_2011_11_30_17h49m01s198

S'ensuit une autre scène inédite où plusieurs docteurs examinent le jeune Baudouin V. Pendant que l'un amuse l'enfant avec une marionnette, afin de le distraire, l'autre pique profondémment dans son pied avec un pic histoire de voir s'il ressent la douleur. Malheureusement l'enfant ne réagit pas et continue de rire devant la poupée... Le docteur échange un regard avec Sybille qui regarde de loin la scène, et semble comprendre que quelque chose ne va pas avec la santé de son fils - aurait-il hérité de la maladie de son oncle ?

vlcsnap_2011_11_30_18h17m23s70 vlcsnap_2011_11_30_18h17m45s20

vlcsnap_2011_11_30_18h17m53s114 vlcsnap_2011_11_30_18h17m57s161

vlcsnap_2011_11_30_18h18m05s242 vlcsnap_2011_11_30_18h18m18s105

Le lendemain, le gouverneur Tiberius a une petite discussion avec Sybille. Il dit que la rumeur selon laquelle Baudouin V a la même maladie que son prédécesseur circule dans tout Jerusalem, et qu'il faut la faire taire. Sybille n'hésite pas à dire qu'il faut exécuter ceux qui font circuler la rumeur, pour trahison. Tiberius insiste pour montrer un enfant-roi actif face au peuple, mais Sybille craque violemment : elle refuse le sort funeste qui se jette sur son fils, et commence à perdre la foi en Jerusalem, devant les yeux ébahis de Tiberius. "Jerusalem est déjà morte, dit-elle, nul royaume ne justifie pour lui un tel enfer. Pour le lui éviter, c'est moi qui irai en enfer". Elle veut visiblement mettre fin aux jours de son fils, et de pitié Tiberius la prend dans ses bras.

vlcsnap_2011_11_30_18h27m02s234 vlcsnap_2011_11_30_18h27m06s22

vlcsnap_2011_11_30_18h27m24s193 vlcsnap_2011_11_30_18h27m55s252

vlcsnap_2011_11_30_18h27m38s75 vlcsnap_2011_11_30_18h28m06s108

S'ensuit une dernière scène inédite où Sybille emmène son fils en plein air, décidée à lui épargner ses souffrances. Elle lui raconte une histoire, celle d'un chevalier qui invoqua les dieux pour épargner sa solitude, "il était désespéré, et c'était une preuve d'amour" dit-elle - un propos en écho avec son propre acte de mort. Le jeune Baudouin V s'endore auprès de sa mère, et celle-ci en profite pour verser un liquide empoisonné dans son oreille...

Tout devient plus clair : le grand désespoir de Sybille que l'on verra par la suite n'est donc pas due au fait que Balian l'ait abandonné (comme on le suppose dans la version cinéma), mais qu'elle ait tué son propre fils.

vlcsnap_2011_11_30_18h39m14s130 vlcsnap_2011_11_30_18h39m18s166

vlcsnap_2011_11_30_18h39m26s0 vlcsnap_2011_11_30_18h40m00s67

vlcsnap_2011_11_30_18h40m13s212 vlcsnap_2011_11_30_18h40m17s249

vlcsnap_2011_11_30_18h40m55s103

LA LIBÉRATION DE RENAUD - version alternative (+0'05):

Tout de suite après s'ensuit la scène où Guy libère Renaud de sa cellule. Cette séquence a subit une légère modification... Renaud se met à danser en prônant la mort du roi Baudouin IV dans la version cinéma, alors qu'ici il prône celle du "petit-roi". Il rajoute "Sa mère a beaucoup plus de courage que moi". Guy rajoute alors que Sybille se cache dans la crypte et qu'elle ne veut voir personne.

vlcsnap_2011_11_30_18h52m40s241 vlcsnap_2011_11_30_18h52m52s110

L'HOSPITALIER TROUVE BALIAN - scène inédite (+0'15):

Juste après le couronnement de Guy de Lusignan... Une courte scène inédite montre Balian, inconscient au sol dans le désert (il s'est précédemment battu contre les mercenaires de Guy), se faire réveiller par l'apparition du chevalier hospitalier.

vlcsnap_2011_11_30_19h27m13s246 vlcsnap_2011_11_30_19h29m33s114

vlcsnap_2011_11_30_19h29m39s173

L'OUTRAGE - version intégrale (+0'05):

Un peu plus tard, alors que Renaud et ses hommes aient massacré la soeur de Saladin... La séquence où Guy exécute froidement l'émissaire de Saladin dans la cour de Jerusalem est légèrement rallongée. Après lui avoir tranché la gorge, un rajout montre Guy prendre une épée et donner le coup fatal. Du sang éclabousse au visage de Tiberius.

vlcsnap_2011_11_30_19h04m33s215 vlcsnap_2011_11_30_19h04m41s22

vlcsnap_2011_11_30_19h06m12s182 vlcsnap_2011_11_30_19h04m47s98

vlcsnap_2011_11_30_19h22m31s237 vlcsnap_2011_11_30_19h05m40s107

LE DÉPART DES TROUPES - version intégrale (+0'15):

Lorsque les troupes de Guy de Lusignan partent de Jerusalem pour combattre Saladin... Le dialogue entre Balian et Tuberius est légèrement rallongé. Ici Tiberius annonce la mort du petit-roi à Balian. Ce dernier demande si Guy en est à l'origine, mais le gouverneur le rassure et parle de la lèpre dont l'enfant était atteint, et que c'est Sybille elle-même qui a abrégé ses souffrances.

vlcsnap_2011_11_30_21h01m45s131 vlcsnap_2011_11_30_21h02m36s131

LA DÉFAITE DE GUY - version intégrale (+0'05):

Un peu plus tard, après que Guy ait perdu sa bataille contre l'armée de Saladin... Le plan large dévoilant le champ de bataille et les soldats de Guy décimés dure plus longtemps.

vlcsnap_2011_11_30_21h07m10s51

SALADIN TUE RENAUD - version intégrale (+0'35):

Alors que Saladin a fait capturer Guy et Renaud et les fait venir sous sa tente... Lorsque Saladin exécute Renaud, la scène est rallongée. D'une part lorsqu'il l'égorge, nous voyons un peu plus longtemps Renaud agoniser la gorge ouverte... Tombant à genoux, les hommes se Saladin l'attrapent.

vlcsnap_2011_11_30_21h19m22s205 vlcsnap_2011_11_30_21h19m30s28

Un autre passage inédit montre Saladin prendre une épée et décapiter Renaud, sous les yeux heureux de l'Imam et l'ignorance la plus totale de Guy... La violence du geste est par conséquent décuplée - mais pour rappel, il a tué sa soeur. Puis Saladin retourne auprès de Guy, la tête de Renaud roulant derrière lui.

vlcsnap_2011_11_30_21h23m01s97 vlcsnap_2011_11_30_21h23m07s154

vlcsnap_2011_11_30_21h23m21s39 vlcsnap_2011_11_30_21h23m31s140

vlcsnap_2011_11_30_21h23m37s198 vlcsnap_2011_11_30_21h23m43s7

vlcsnap_2011_11_30_21h23m47s50 vlcsnap_2011_11_30_21h23m58s151

BALIAN & TIBERIUS SUR LE CHAMP DE BATAILLE - version intégrale (+0'05):

La scène suivante, où Balian & Tiberius viennent constater les dégâts de la bataille, est légèrement rallongée... Un premier rajout montre des vautours dévorer les cadavres. Un second montre en gros plan la tête de Renaud de Chatillon plantée sur un pic.

vlcsnap_2011_11_30_21h58m50s63 vlcsnap_2011_11_30_21h59m19s121

LA DÉFENSE DE JERUSALEM - version intégrale (+0'15):

Plus tard dans le métrage, alors que Balian motive les troupes pour essayer de défendre Jerusalem des troupes de Saladin... Un rajout montre Balian croiser le regard du maître fossoyeur de son village natal - celui qui a enterré sa femme (et décapité, mais contre sa volonté). Le fossoyeur le reconnaît alors, "Je suis un homme nouveau... comme toi" lui dit alors Balian.

vlcsnap_2011_11_30_22h09m31s82 vlcsnap_2011_11_30_22h09m35s124

LE CALME AVANT LA TEMPETE - version intégrale (+0'40):

Juste avant le premier assaut nocturne des catapultes... Une courte passage inédit montre une scène de dialogue entre Balian et Merak devant les remparts de la cité. "Si jamais tu survis, Ibelin est à toi" confit Balian à son compagnon. Il pose alors les mains sur ses épaules et fait de lui un chevalier et seigneur d'Ibelin. Tout sourire, Merak lui dit "Mais c'est une terre pauvre et poussiéreuse !". Tous deux rient... jusqu'à l'arrivée de l'émissaire sarrazin à l'horizon, où reprend le montage cinéma.

vlcsnap_2011_11_30_22h18m43s244 vlcsnap_2011_11_30_22h19m36s252

vlcsnap_2011_11_30_22h19m47s111 vlcsnap_2011_11_30_22h21m23s37

LA CHAMBRE DES SOINS - version intégrale (+0'20):

Plus tard, après le second assaut de jour avec les tourelles... La scène dans la chambre des soins est légèrement rallongé. Ici Sybilla guérissait déjà le fossyeur dans la version cinéma, mais sans paroles ni attention particulière. Mais dans cette Director's Cut, ils engagent le dialogue... Les cheveux coupés, Sybille est peu reconnaissable. Le fossoyeur lui dit qu'elle ne peut pas être nonne, "Nous sommes ce que nous faisons" lui répond-t-elle. "Alors je suis un misérable qui a fait un très long voyage pour mourir en vain" rétorque le fossoyeur. Sybille compatit et le plein. Puis le fossyeur se lève et, avant de partir, révèle qu'il sait qu'elle est la reine.

vlcsnap_2011_11_30_22h34m05s235 vlcsnap_2011_11_30_22h35m33s98

vlcsnap_2011_11_30_22h35m58s94 vlcsnap_2011_11_30_22h36m51s115

APRÈS LA BATAILLE - version intégrale (+0'45):

Après l'ellipse lorsque les soldats de Saladin bataillent contre les soldats de Jerusalem au sein du mur détruit... Nous avons un long passage inédit dévoilant le champ de bataille après le combat via une série de plusieurs plans. Se reposant, Balian aperçoit le corps sans vie du maître fossoyeur. "Pense à moi dans tes prières" lui dit-il. Puis un jeune homme l'appelle du haut des remparts, montrant du doigt l'autre côté du mur. Balian se relève... et là reprend le montage cinéma où Saladin vient à la rencontre de Balian.

L'ellipse se voulait vraiment maladroite dans la version cinéma, ici grâce au rajout l'ensemble passe un peu mieux.

vlcsnap-2011-11-30-23h39m11s123 vlcsnap-2011-11-30-23h39m19s213

vlcsnap-2011-11-30-23h39m25s19 vlcsnap-2011-11-30-23h39m40s166

vlcsnap-2011-11-30-23h39m57s80 vlcsnap-2011-11-30-23h42m33s106

vlcsnap-2011-11-30-23h40m45s50

NÉGOCIATIONS - version intégrale (+0'05):

Alors que Balian négocie le sauf-conduit du peuple chrétien et des hommes avec Saladin... Saladin rajoute la présence du "roi" Guy de Lusignan parmi le sauf-conduit, "tel qu'il est" dit-il, "je te l'abandonne à toi et la volonté de Dieu". Un plan montre Guy, assis sur un cheval, attaché...

Ici, contrairement à la version cinéma, le personnage n'est pas oublié comme on pourra mieux le voir par la suite.

vlcsnap-2011-11-30-23h53m24s216 vlcsnap-2011-11-30-23h53m18s163

"LE PARFAIT CHEVALIER..." - scène inédite (+2'15):

Suite à l'ajout précédent, voilà une scène inédite qui nous dévoile le sort du personnage de Guy de Lusignan... Après que Balian ait conclu la trève avec Saladin, cette scène inédite nous montre Balian se poser près d'une bassine et se laver le visage. Il est vite rejoint par Guy qui l'invite à un combat à mort. "Le parfait chevalier... C'est ce que tu penses être, manant ?" lui dit-il. Ils engagent alors un long combat à l'épée, ils se blessent mutuellement, mais Balian finit par prendre l'avantage et affaiblit grandement Guy qui s'agenouille. Sur le point de le tuer, Balian arrête son geste et lui dit "Quand enfin tu te relèveras, si tu te relèves, agi en chevalier", puis il s'en va.

Intéressante séquence en elle-même, bien filmée par Ridley Scott qui privilégie l'impact des sons, elle est assez mal placée au sein du film. Ce combat fait office de combat post-climax, ce qui fait un peu cheveu sur la soupe à la fin de ce métrage.

vlcsnap-2011-12-01-00h09m42s13 vlcsnap-2011-12-01-00h12m09s198

vlcsnap-2011-12-01-00h12m27s124 vlcsnap-2011-12-01-00h12m40s246

vlcsnap-2011-12-01-00h18m57s184 vlcsnap-2011-12-01-00h13m07s8

vlcsnap-2011-12-01-00h13m57s254 vlcsnap-2011-12-01-00h14m03s60

vlcsnap-2011-12-01-00h15m04s155 vlcsnap-2011-12-01-00h15m09s210

vlcsnap-2011-12-01-00h16m01s218 vlcsnap-2011-12-01-00h27m16s43

LA VICTOIRE DE SALADIN - scène inédite (+0'50):

Peu de temps après, une scène inédite montre Saladin entrer dans le palace de Jerusalem. Il évite soigneusement de marcher sur la croix gravée dans le sol de pierre. Dans le palais, chaque drapeau chrétien est enlevé. Quand les soldats voient arriver Saladin, ils s'en vont et le laissent seul. Saladin s'agenouille alors, et prie.

vlcsnap-2011-12-01-00h30m47s66 vlcsnap-2011-12-01-00h31m02s11

vlcsnap-2011-12-01-00h32m49s55 vlcsnap-2011-12-01-00h33m01s178

vlcsnap-2011-12-01-00h33m09s0 vlcsnap-2011-12-01-00h33m45s107

vlcsnap-2011-12-01-00h33m50s164

RETOUR EN FRANCE - version intégrale (+0'10):

À la fin du film, lorsque Balian retourne en France en compagnie de Sybille... Le passage où Balian se balade au milieu des maisons est agrémenté d'un plan supplémentaire où Balian traverse une route.

vlcsnap-2011-12-01-00h49m40s178

Alors qu'il visite son ancienne maison, un rajout montre Balian s'apercevoir qu'un nouveau buisson à poussé dans son jardin... La naissance d'une nouvelle vie.

vlcsnap-2011-12-01-00h51m08s39

 

CONCLUSION

On peut le dire, la Director's Cut de KINGDOM OF HEAVEN est un nouveau film à part entière, largement supérieure à la version cinéma. Avec 45mn de rajout au compteur, le film gagne de tous les côtés : dans la fluidité narrative, la complémentarité scénaristique, le développement des personnages et de leur psychologie, de l'action et de la violence... À côté de modifications mineures ici et là, ce sont surtout les multiples ajouts majeurs qui améliorent le film : la première partie du film en France où le deuil de Balian et sa place dans sa ville natale se veut beaucoup plus précise et émotionnelle ; le triangle amoureux Balian / Sybille / Guy densifié ; le rôle du jeune Baudouin V, petit-roi devant après sa mort véritable déclencheur psychologique pour le personnage de Sybille ; les apparitions presque mystiques du chevalier hospitalier comme métaphore de la lutte spirituelle de Balian ; et aussi le sort de Guy de Lusignan ou du maître fossoyeur, personnages totalement délaissés dans la version cinéma... Complémentaire en tous points, cette Director's Cut est LE véritable KINGDOM OF HEAVEN, la version qu'il faut voir absolument pour l'apprécier à sa juste valeur.