En plus d'être un polar noir exceptionnel, WE OWN THE NIGHT de James Gray contient l'une des plus remarquables séquences de course-poursuite jamais vues au cinéma. On y voit Bobby suivre en voiture son père, alors qu'il est sous la menace du trafiquant Vadim. Les hommes de ce dernier engagent alors avec eux une course-poursuite sur la route inondée, dans un seul but : tuer le père Green... D'une sobriété étonnante dans sa mise en scène, toute l'intensité de l'action passe dans les différentes échelles maîtrisées de ses plans et son traitement sonore stressant : une couche sonore off très forte semblabe aux revirements du lave-vitre de la voiture de Bobby Green. Ultra efficace et fort en émotions.

ATTENTION SPOILERS - la séquence suivante dévoile la mort d'un protagoniste important du film.