The_Ward

Suite à sa diffusion il y a quelques jours au festival international de Toronto, de premiers échos ont commencé à apparaître sur le net concernant le prochain film de John Carpenter THE WARD - film fantastique où l'on suivra une jeune femme piégée dans un asile psychiatrique et en proie à des présences maléfiques. Et bien on peut dire que les premiers échos annoncent le grand retour de Big John ! Bien qu'il ne s'agisse pas de son chef d'oeuvre ni d'un nouveau grand classique du genre, les avis sont plutôt positifs et démontrent que John Carpenter n'est pas encore fini, un bon rattrapage après le fadasse Ghosts of Mars. Morceaux choisis...

Critique de Ain't It Cool :

"The Ward m'a fait penser à Drag Me to Hell, dans le sens où l'ensemble semble vraiment délibéré, une tentative de retourner dans les bases du cinéma d'horreur des années 80. Je ne dis pas que The Ward le réussi autant que Drag Me to Hell, mais je ne dis pas non plus que le film est mauvais."

"Certaines scènes sont vraiment très bonnes. Carpenter filme l'asile de manière efficace, avec des plans mobiles qui m'ont fait penser à The Shining. Belle musique, belles lumières, le tout parcouru par une vague de film de maison hantée... Ce n'est pas vraiment gore, mais il y a deux passages vraiment violents (dans la catégorie "traitement horrifiques hospitalier") qui sont tout bonnement phénoménaux. Beaucoup de sursauts, aussi, ce que je n'apprécie pas particulièrement. Mais tout le long du film, on sait qu'on est entre les mains d'un pro. Quand au design du fantôme, il est très 'low-tech' - ça m'a fait penser au design des aliens dans They Live du même Carpenter."

"Le problème est que The Ward n'est qu'un assemblage de moments horrifiques dans un ensemble très linéaire. Amber, le personnage principal, se fait hanter, essaye de s'échapper, se fait rattraper, est remise dans sa cellule, se fait hanter de nouveau... Et quand elle n'est pas dans sa cellule, elle enquête sur l'identité du fantôme, mais malheureusement le mystère n'est pas si compliqué."

"À la fin de la séance, j'ai discuté du film avec d'autres spectateurs. On se demandait si The Ward faisait parti du grand cru de Carpenter - à ce niveau on pense à Halloween. Personellement je dirais que c'est une belle entrée dans la catégorie des "oeuvres mineurs de Carpenter". Mieux que Vampires, mais pas aussi bon que In the Mouth of Madness. Il est comparable à Prince of Darkness dans l'optique que le film se situe dans un endroit très restreint mais sans être aussi effrayant. Je donnerai à The Ward 3 étoiles sur 5, car le film fait peur, et on sent que Carpenter prend plaisir à jouer avec les éléments horrifiques du genre."

Critique de ScreenDaily.com :

"Volontairement 'old-fashionned' dans son approche, The Ward délivre tout ce que l'on peut espérer d'un film d'horreur."

"Loin du grand guignolesque des 'torture-porn' que l'on voit souvent ces derniers temps, Carpenter choisit une esthétique traduisant la claustrophobie des personnages emprisonés dans cet institut. Même si The Ward a son lot de plans brutaux agrémentés d'une musique tonitruante, le plus impressionant est comment la menace ressort du simple, avec des mouvements de caméra efficaces qui élèvent la tension."

"Le scénario n'est pas un modèle d'ingéniosité, ni une étude profonde de la psychologie, mais l'ensemble remplit tout de même son contrat (...) L'identité mystérieuse de la forme maléfique tient en haleine tout le long du film, et on se demande comment le réalisateur va révéler cette grande surprise. Essayant de s'éloigner des grands twists choquants que l'on a déjà pu voir ces dernières années, Carpenter en évite les tiques visuels pour mieux se concentrer à faire monter progressivement la tension. Cela mène à une scène finale captivante, faite avec sincérité et une faible envie d'être démonstratif - comme le reste du film."   

"Carpenter a réalisé ici un film comme un défi aux conventions du film horrifique d'aujourd'hui. Et au lieu d'une bande son choquante aux grains métalliques typique, le compositeur Mark Kilian préfère une musique sobre et tremblante, avec quelques vocalises digne du thème de Rosemary's Baby."

Critique de TimeOutNY :

"Difficile de parler de THE WARD sans livrer de spoilers... Tout ce que je peux dire, c'est que c'est un petit plaisir de se retrouver entre les mains d'un réalisateur qui sait toujours livrer une ambiance et remplir une image."

Critique de TwitchFilm.net :

"Parsemé de moments de sursauts et des scènes à l'ambiance géniale, la mise en scène de Carpenter dans les premiers moments de The Ward semble très vintages, toujours avec ses lents mouvements de caméra. Mais plus le film avance, plus son style visuel diffère et semble plus difficile à distinguer."

"Le montage est plutôt solide, prouvant que Carpenter sait toujours travailler avec des éléments fiables. Mais la musique - pas par Carpenter, malheureusement - semble un peu excessive par moments, ayant tendance à trop monter sur ses gonds lors des moments de frayeur."

"Bien meilleur que Vampires et Ghosts of Mars, The Ward prouve que Carpenter a encore de la vie dans ses vieux os, même si le film ne sera certainement pas un grand succès (...) Loin d'être son meilleur film, car ayant tendance à recycler certains éléments d'autres films sans réellement créer ses propres idées, The Ward esr tout de même un film efficace et divertissant. Après près de dix années d'absence, le film promet le meilleur pour le future de John Carpenter."

P.S. : vous trouverez dans le lecteur musical sur la colonne de droite le thème musical du film, signé Mark Kinian - très réussie d'ailleurs. Enjoy !

Vous pouvez aussi accéder au site officiel du film ICI où vous trouverez de nouvelles images et des vidéos du tournage.