Etant en train de lire le scénario d'AVATAR écrit par Mr Cameron en personne, je vais vous fournir tout au long de ma lecture des éléments que nous n'avons pas pu voir dans le film au cinéma - et donc des éléments qui seront probablement présents dans la version longue prévue pour avril prochain. Article en cours de travaux...

.

Ouverture alternative :

Au début, sur fond de la voix-off que l'on peut entendre à l'ouverture de la version cinéma, Jake Sully parcourt (en chaise roulante bien évidemment) une ville chaotique sur Terre, au milieu d'une foule de gens dont certains portent des masques pour se protéger de l'air quasi-toxique. Il reviennent tous du travail, certainement. De retour dans son minuscule appartement, Jake change de vêtements alors qu'à la télévision, on parle du clonage d'un animal porté disparu : le tigre du Bengale. Alors que la voix-off de Jake ressasse le fait qu'il a voulu être un Marine pour la difficulté (voir version ciné), Jake se bat laborieusement pour essayer d'enlever son pantalon...

Ensuite, Jake est dans un bar, buvant de la tequila. Il regarde avec envie sur un écran géant les jambes d'un footballeur en train de courir sur le terrain du match retransmit. Alors qu'en voix-off, il nous dit qu'il ne veut pas de notre pitié et nous dit que le monde est une "cold-ass bitch", il aperçoit un homme en train de battre une femme au bar. Jake roule vers lui et lui choppe la jambe, le faisant violemment tomber à terre. Et il se jette sur lui comme un "pitbull". Passage au ralenti : le gérant l'attrape, alors qu'en voix-off Jake nous dit que tout ce qu'il voulait, c'était d'avoir une vie qui méritait qu'on se batte pour elle. Et le gérant le jette dehors derrière le bar. Jake lui crie : "Vous réalisez que vous venez de perdre un client ?!". Alors qu'il tente de se remettre sur sa chaise roulante sous une pluie torentielle, deux hommes aux chaussures brillantes se dirigent vers lui :

"AGENT 1 : Vous êtes Jake Sully ?

JAKE : Reculez. Vous êtes en train de ruiner ma bonne humeur.

AGENT 2 : Il s'agit de votre frère..."

Scène suivante, les deux agents ont accompagné Jake dans un crématorium, face au carton contenant le cadavre de son frère jumeau. Ce sont les images et les paroles que nous avons vu au cours de l'ouverture de la version cinéma. Alors qu'il regarde le carton brûler sous les flammes, gros plans sur son visage puis ses yeux, sa voix-off disant qu'il était un crétin acceptant d'aller à un endroit qu'il allait tout de suite regretter... Jusqu'à un fondu montrant Jake se réveillant dans le caisson, toute première scène de la version cinéma. Le reste raconte le réveil des passagers du vaisseau, son approche sur Pandora et son atterrissage, tout comme la version cinéma.

vlcsnap_5671691

.

Scène d'atterissage rallongée :

Alors que le vaisseau de Jake atterit sur la zone d'atterissage - un main humanoïde bleue entre dans le plan, puis contre-champ dévoilant des yeux de félins observant la scène...

Alors que Jake est sorti du vaisseau, les deux soldats se moquant des nouvelles recrues dans la version cinéma s'intéresse de plus près à Jake, ici. L'un d'eux lui sort : "J'ai déjà vu pas mal de gars sortir de cet endroit en chaise roulante. Mais j'ai jamais vu quelqu'un se ramener ici avec". De plus, histoire de le déstabiliser, ce même bonhomme achève sous ses yeux un vautour pandorien (un "Stingbat") qui tentait d'entrer dans le camp mais immobilisé par le canon de la tour principale.

La séquence s'achève par une entrée en scène inédite du personnage Miles Quaritch, le chef militaire balafré. Il examine Jake d'en haut, puis regarde le ciel envahit par la lune "Polyphemus". S'ensuit alors son fameux pitch aux nouvelles recrues "Vous n'êtes plus dans le Kansas"...

.

Jake pour la 1ère fois dans son AVATAR - rallongée :

Après que Jake, dans son corps de Na'Vi, se soit échappé du centre et rencontre l'Avatar de Grace (S. Weaver), Jake se tourne vers Norm (son compagnon expert du monde de Pandora). Celui-ci pose comme un bodybuilder, et lui dit "Regarde ça. Je suis un Dieu vivant".

.

Quaritch et ses hommes - scène inédite :

Immédiatemment après, nous retrouvons le colonel Quaritch accompagné de ses hommes, marchant près de l'énorme machine jaune qui écrase les arbres. L'action se situe près d'une zone minière où les explosions délivrent des centaines de morceaux d'Unobtanium. Alors que le colonel et ses hommes marchent, celui-ci sort soudainement son pistolet et tire sur un grand prédateur aérien alien. Celui-ci s'écrase devant eux.

"QUARITCH : Pour votre gouverne, c'est un Banshee. Un petit. Vous voyez, ils aiment quand j'amène de la viande fraîche par ici (...) Donc restez sur vos gardes. Si ça bouge, vous tirez. Si vous n'êtes pas sûr que ça bouge, tirez aussi ! Si ça ressemble à un bosquet de fleurs que vous voudriez ramener à Sally Rottencroth, tirez aussi !! Qu'est-ce que vous allez faire ?

SOLDATS : Tirer, chef !!!

QUARITCH : Extraordinaire. Allez, on avance."

La scène se termine par un des soldats, Wainfleet, qui avance droit devant et tombe nez à nez avec une sorte de totem Na'Vi, fait de bois et d'os. Il le brise avec son fusil et le jette dans la boue puis continue son chemin. Ensuite, on se retrouve à la séquence où Jake s'endort dans la cabane des Na'vis artificiels.

.

Grace parle à Jake - scène inédite :

Scène de liaison entre le dialogue Quaritch / Jake ("Je vous redonnerai vos vraies jambes") et le premier atterissage dans la jungle pandorienne... Grace parle à Jake avant de rentrer dans leurs corps de Na'vis :

"GRACE : Qu'est-ce que vous voulait Attila ?

JAKE : On comparait juste nos tatouages de Marines.

GRACE : Ouais, et bien écoutez-moi Marine - vous conduisez un Avatar, maintenant. Ce qui veut dire que vous êtes dans "Mon" monde. Pigé ?

JAKE : Pigé.

GRACE : Ce fils de pute a bousillé tout ce programme. Tout ça existe pour que nous puissions établir une confiance envers ce peuple. Peuple qui pourrait nous apprendre beaucoup de choses. Mais merci à Quaritch et à ses crétins grâce à qui les Na'vis ne nous parlent plus du tout.

JAKE : Alors comment tout cela est-il censé marcher ?

GRACE : Nous avons de nouveaux visages. (À Norm) Tu as étudié leur culture. Tu n'es pas menaçant. Ceux que nous connaissons le mieux - le clan Omaticaya - peuvent te donner une chance. Tu pourras peut-être leur donner raison avant que tout dégénère pour de bon.

NORM : On va avoir du mal.

JAKE : Comment les contactons-nous ?

GRACE : Nous ne les contactons pas. Ils nous contactent. S'ils nous voient prendre des échantillons en traîtant la forêt avec respect - (pointant Jake du doigt) et pas en écrasant tout sur son passage - ils viendront peut-être à nous.

JAKE : Ou alors ils nous écorchent vivant pour faire des tambours.

GRACE : Fermez juste votre gueule et laissez Norm faire la conversation."

.

L'école en ruines - scène inédite :

Juste avant la course-poursuite dans la jungle entre Jake et la grosse bestiole noire... Jake, Grace et Norm marchent dans la jungle. Ils arrivent dans les ruines d'une ancienne école construite auparavant pour éduquer les enfants Na'vis. Grace explique qu'elle essayait de leur apprendre l'anglais. En prenant un livre du Dr Seuss, elle dit qu'elle aurait espéré que les Na'vis reviennent ici pour prendre et lire ces livres. Jake, lui, s'approche d'un tableau de classe, jonché de trous de balles. Il demande à Grace ce qu'il s'est passé ici, mais celle-ci change de conversation...

.

Le repas - scène rallongée :

Juste avant la scène où Jake et Neytiri s'endorment dans les "hamacs naturels", il y a cette séquence où tous les Na'vis sont assis, formant un cercle, et où Jake marche accidentellement sur la queue de quelqu'un. Il s'avère que ce rassemblant est en fait un grand repas. Neytiri va chercher de la nourriture à Jake dans un grand plat rempli de nourriture. Jake en profite pour lui demander son nom. Neytiri répond : "Neytiri te Ckaha Mo'at’ite", nom que Jake n'arrive pas à retenir. De leurs côtés, Tsu'tey et ses amis, ceux qui ne peuvent pas supporter Jake, discutent. Ils disent que Jake n'apprendra rien mais que eux apprendront beaucoup de lui pour trouver un moyen de faire partir ce "peuple du ciel"...

.

Dialogue entre Jake et Grace - scène rallongée :

Juste avant que Jake retourne dans son Avatar, lorsque Grace lui montre les photos des Na'vis et lui demande leurs noms... Juste avant de remonter dans le caisson, ils rajoutent :

"GRACE : Neytiri était ma meilleure étudiante. Elle et sa soeur Silwanin. Des filles extraordinaires.

JAKE : Je n'ai pas rencontré sa soeur.

GRACE : Non, elle est morte."

.

Réveil au sein de l'Arbre de Vie - scène inédite :

Immédiatement après, Jake se réveille dans son hamac, Neytiri n'est plus à ses côtés. Il parcourt la ville, croisant des petites filles Na'vis en train de danser ; des chasseurs en train de laver des poissons qu'ils viennent de pêcher ; une mère moulant des sortes de graines pour nourrir son bébé ; des enfants jouant, sautant de branches en branches comme des singes, regardant Jake avec fascination... Puis Jake arrive face à Neytiri qui lui propose de s'entraîner à contrôler leurs chevaux.

.

Vol au milieu des montagnes Hallelujah - scène rallongée :

Alors que Jake, Norm, Grace et Trudy (Michelle Rodriguez) volent au milieu des montagnes volantes d'Hallelujah... Rajout de la voix-off de Jake, disant : "Qu'est-ce qui les fait voler ? Grace me l'a expliqué - une sorte d'effet magnétique car l'Unobtanium est un superconducteur, ou un truc dans le genre. Tout le monde avait l'air de comprendre. À part moi."

.

Dans la baraque du site 26 - scène rallongée :

Juste après, lorsque Jake, Norm et Grace viennent d'arriver dans la baraque cachée sur une montagne volante... Alors que Grace demande à Norm de gérer le lien de Jake, Norm réagit violemment :

"NORM : Je me suis entraîné trois ans pour cette mission. Je parle la langue facilement. (pointant Jake) Lui, il suffit qu'il tombe d'un camion et il devient ambassadeur culturel ?!

GRACE : Ce n'est pas notre choix, Norm.

NORM : Ouais, et moi je suis pas venu pour laver la vaiselle pendant que vous participez à un échange inter-espèces !"

.

Jake demande un laissez-passer pour Grace et Norm - scène inédite :

Courte séquence où Jake demande à la chef Mo'At un laissez-passer pour les Avatars de Grace et Norm. Ceux-ci ont dorénavant le droit d'entrer dans l'Arbre de Vie... Grace étreint des enfants Na'vis, en larmes, ainsi que Neytiri. En voix-off, Jake dit "Maintenant, Grace me fait un café tous les matins avant d'entrer dans mon Avatar".

.

Entraînement avec Neytiri - scène rallongée :

Immédiatement après, dans la série de scénettes montrant Neytiri entraînant Jake... Tous les deux sont dans la forêt pandorienne en train de suivre des traces de pas. Elle lui apprend à "écouter le silence" afin de "tout entendre", et Jake dit en voix-off "Des fois, je ne comprends rien de ce qu'elle me dit". Ces traces les ammènent près d'un lac, où une famille Sturmbeasts (sorte de taureaux pandoriens) se repose.

Quelques scénettes plus tard, Neytiri entraîne Jake à pêcher. Ils sont dans une sorte de canoé sur un immense fleuve. Jake pêche une sorte de méduse, puis un grand poisson qu'il brandit fièrement.

.

Dialogue entre Jake et Grace - scène inédite :

Après que Jake (dans son Avatar) ait réussi à tuer sa première proie... Jake se réveille dans la baraque du site 26, près de Grace. Elle lui propose de manger un burrito, que Jake refuse. Grace trouve que Jake reste trop de temps dans son Avatar, délaissant son corps réel qui maigrit de plus en plus. Mais Jake l'ignore... jusqu'à ce qu'il lui demande :

"JAKE : Qu'est-il arrivé à l'école ?

GRACE : ...La soeur de Neytiri - Sylwanin - a arrêté de venir à l'école. Elle était en colère face au fait que nous coupions les arbres. Un jour, elle et d'autres chasseurs sont venus tout saccager - ils ont brûlé un des bulldozers - je suppose qu'elle pensait qu'on pouvait les protéger. Les soldats les ont poursuivi jusqu'à l'école. Ils ont tué Sylwanin devant l'entrée. Devant les yeux de Neytiri. Puis ils ont tué les autres. Je suis sorti avec les enfants, avant qu'il ne me tue moi.

JAKE : Nom de dieu.

GRACE : (en larmes) Ouais. Une scientifique reste objective - on ne doit pas laisser l'émotion nous contrôler. Mais j'ai fourni dix années de ma vie dans cette école. Ils m'appelaient Sa'atenuk... Mère. Ce genre de douleur parvient toujours à remonter. Ce n'est qu'un travail. Apprends ce que tu as à apprendre, mais ne t'attaches pas. Ce n'est pas notre monde, Jake. Et on ne peut pas empêcher ce qui est sur le point d'arriver."